Niko NIKOLADZE

Membre du Meore Dasi (le Deuxième groupe), fut en relation avec le mouvement révolutionnaire et libéral russe, et l’un des rédacteurs du « Kolokol » de Herzen. En 1873, il publiait le journal « Drosha » (Drapeau) à Paris. Maire du port de Poti qu’il développera (1894-1913), il adhère au parti national-démocrate géorgien en 1917. Après l’annexion dela Géorgie en 1921, il suivra le gouvernement en exil en France, puis retounera en Géorgie soviétique où il mourra.

 

Advertisements


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s