Ilia TCHAVTCHAVADZE

(1837-1907)

Prince géorgien, auteur de remarquables ouvrages de littérature géorgienne (« l’Ermite », « Est-ce que l’humain est un homme ? », « La veuve d’Otar », etc.) et d’importants articles de presse. Il fut le chantre de la renaissance de l’identité culturelle géorgienne. A partir de 1862, il crée et dirige des périodiques culturels et politiques : « Sakartvelos moambe » (1863-1877), Iveria (1877-1905). Créateur également d’organisations pour la culture et l’éducation (Société, pour la diffusion de la littérature parmi les Géorgiens, Banc de la noblesse, Société historico-ethnographique de Géorgie, etc.). Entre 1906 et 1907, il est membre du Conseil d’empire de la Russie, en tant que sénateur d’empire. Il fut également membre du Comité caucasien de la société géographique de Russie, dela Société des Orientalistes de Russie, dela Société littéraire anglo-russe (Londres). Il mourut assassiné.

Advertisements


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s