1783 – 1860

1783 : IRAKLI II, roi de Kartli et Kakhétie (Géorgie orientale), désireux d’avoir un allié contre les attaques de la Turquie et de la Perse musulmanes, signe un traité d’amitié avec CATHERINE II de Russie (pays orthodoxe) : le traité de Georgievsk.

Mais la Russie n’a qu’un seul but, l’extension de son empire vers le sud, aussi laisse-t-elle les invasions turques et persanes se perpétrer affaiblissant ainsi la Géorgie.

1800 : Population estimée à 675.000 habitants.

1801 : incorporation forcée du royaume de Kartli-Kakéthie (Géorgie orientale, septembre) à l’empire russe en violation du traité de 1783, suivie les années suivantes de l’annexion du royaume d’Iméréti (Géorgie occidentale,1810), de la principauté de Gourie (Géorgie occidentale, 1829) et des principautés de Mingrélie, Abkhazie. L’ensemble devient une province de l’empire russe.

1804, 1809, 1812. Soulèvements contre la russification.

1811, abrogation de l’autocéphalie de l’Église géorgienne, placée sous l’autorité de l’Eglise russe.

1819-1820, reprise des soulèvements.

Tiflis devient le centre de l’exil politique des opposants russes au tsarisme, acquis aux idées libérales.

1821 : insurrection populaire contre le vice-roi du Caucase, ERMOLOV qui veut par une politique de terreur, russifier la Géorgie. L’insurrection est réprimée par des massacres et des déportations.

1830. Début de l’insurrection des montagnards musulmans du Nord du Caucase.

1832 : conjuration avortée de la noblesse géorgienne contre l’occupant russe (décembre).

1841 : soulèvement de la Gourie

1845. le Caucase devient une vice-royauté dont Tiflis (Tbilissi) est la capitale. Sous l’action du vice-roi prince Michel Vorontsov, l’intelligentsia géorgienne connaît un nouvel essor.

1848. Création d’une section éducative caucasienne avec mise en place de nouvelles écoles.

1850. Création de journaux géorgiens, bibliothèques, opéra, et de sociétés officielles telles la Société caucasienne pour la production agricole ou la Société caucasienne de géographie.

1850 à 1860 : des insurrections populaires secouent le pays avec, en particulier, une insurrection très importante en Mingrélie (1857).

Advertisements


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s