1860 – 1885

La fin du XIXe siècle marque la résurrection de l’idée nationale et l’espoir de restauration de l’indépendance.

1860 : Ilia TCHAVTCHAVADZE, écrivain et poète dont la personnalité domine la vie culturelle géorgienne, anime un groupe d’intellectuels connu sous le nom de Pirveli Dasi (Le Premier groupe). Ilia TCHAVTCHAVADZE milite pour une plus grande liberté culturelle dela Géorgie, défend la langue géorgienne, soutient les écoles géorgiennes et l’église, défend les paysans et combat le servage. Devient un libéral conservateur à partir de 1880.

1861. Abolition du servage en Russie

1864. Fin des Guerres du Caucase ; les musulmans du Nord sont vaincus. Libération du servage des paysans géorgiens.

1866. Guiorgui TSERETELI crée le Meore Dasi (le Deuxième groupe), cénacle de jeunes écrivains radicaux influencés par le populisme et les idées démocratiques.

1867. Commencement de la construction de la ligne de chemin de fer Poti-Tiflis avec embauche de paysans géorgiens, originaires principalement de Gourie. Sur le chantier, ces paysans vont rencontrer des ouvriers russes dont beaucoup sont acquis aux idées de la démocratie.

1868. Naissance de Noé JORDANIA, futur dirigeant dela Géorgie indépendante.

1870-1880 : développement de l’industrie du naphte à Bakou, et du manganèse dans la région de Tchiatoura. Les paysans géorgiens « montent en ville » et se confrontent aux idées libérales et progressistes. En 1872, ouverture de la première ligne de chemin de fer de Transcaucasie : Tiflis-Poti.

1875. Ouverture à Tiflis dela Banque de la noblesse.

1873. La population du pays atteint 1.300.000 habitants.

1876. Jakob GOGEBACHVILI (1840-1912) édite un manuel d’apprentissage de la langue géorgienne destinée aux enfants, encore actuellement utilisé en Géorgie : « Déda éna » (La langue maternelle).

1877. Premier numéro du journal d’I. TCHAVTCHAVADZE, « Iveria ».

1878. Défaite turque dans la guerre russo-turque. La Russie reprend les territoires d’Ardahan, Artvin et Kars et rattache les terres géorgiennes, en particulier Batoumi et sa région.

Les troubles commencent au séminaire de Tiflis en raison des provocations du recteur russe qui déclare que « le géorgien est une langue de chien ! ». Le recteur est rossé par Sylvestre DJIBLADZE (étudiant leader de la révolte du petit séminaire d’Ozourgeti) qui est condamné à 3 ans de compagnie disciplinaire. Le séminaire est fermé, les étudiants retournent dans leurs villages et propagent des idées démocratiques.

1879.La Géorgie devient le premier producteur mondial de manganèse.

Fondation, à l’initiative de J. GOGEBACHVILI et d’I. TCHAVTCHAVADZE, de l’Association pour la diffusion de l’instruction parmi les Géorgiens.

1880. Le capitalisme connaît un développement rapide au Caucase ; il est représenté en Géorgie par des capitalistes russes, arméniens,  et des  représentants de l’Europe occidentale (Anglais, Français, Allemands…).

1880-1890 : Au cours de ces années, G. TSERETELI et N. NIKOLADZE (Meore Dasi) représenteront des personnalités transitionnelles d’importance entre le réformisme de I. TCHAVTCHAVADZE et le socialisme des Sociaux-démocrates.

1881. Assassinat d’ALEXANDRE II par des militants populistes. Lui succède ALEXANDRE III, un monarque conservateur et nationaliste. Politique systématique de russification des populations non russes.

1883. Achèvement de la transversale ferroviaire Bakou-Tiflis-Batoumi qui favorisera le développement dela Géorgie et de ses  échanges avec l’Europe. Le pétrole de Bakou devient un élément fondamental de la vie économique et sociale dela Transcaucasie.

Advertisements


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s